Je vous avais montré cette broderie hivernale 

de Renato Parolin ICI

La voici montée dans un joli cadre maison

Montages7

Cet hiver, par le biais de l'excellent article de Valérie ICI, j'ai dévoré ce roman écrit en 1963 par Marlen Haushofer :

Après une catastrophe planétaire, l'héroïne se retrouve seule dans un chalet en pleine forêt autrichienne, séparée du reste du monde par un mur invisible au-delà duquel toute vie semble s'être pétrifiée durant la nuit. Tel un moderne Robinson, elle organise sa survie en compagnie de quelques animaux familiers, prend en main son destin dans un combat quotidien contre la forêt, les intempéries et la maladie. Et ce qui aurait pu être un simple exercice de style sur un thème à la mode prend dès lors la dimension d'une aventure bouleversante où le labeur, la solitude et la peur constituent les conditions de l'expérience humaine.

Montages13

Un roman qui coule comme l'eau de cette fontaine (d'ailleurs la fontaine est un élément très important dans ce livre) dans une atmosphère à la fois dérangeante mais aussi apaisante au coeur des montagnes. La narratrice doit apprendre à survivre dans ce monde qui lui est inconnu. Je me suis attachée à elle. J'ai eu  peur avec elle, pour elle et j'ai vécu  intensément ses moments de simples bonheurs auu mileu de la nature. Un roman très émouvant sans vraiment d'action mais où jamais on ne s'ennuie. Un roman qui comme l'eau qui coule de cette fontaine semble imperturbable, immuable et pourtant ...

************

A très bientôt pour quelques simples bonheurs....

Belle semaine à toutes et tous !