Début Juin : il commence à faire chaud alors alors quoi de mieux qu'un bon thriller policier en pays de Vaucluse ?

Montages10

" Un vrai page-turner, addictif et haletant, porté par une atmosphère envoûtante et une écriture ciselée." Michel Bussi

Août 1989. Solène et Raphaël, des jumeaux de onze ans originaires du village de Piolenc, dans le Vaucluse, disparaissent lors de la fête de l'ail. Trois mois plus tard, seul l'un d'eux est retrouvé. Mort.
Juin 2018. De nouveaux enfants sont portés disparus à Piolenc. L'histoire recommence, comme en macabre écho aux événements survenus presque trente ans plus tôt, et la psychose s'installe. Le seul espoir de les retrouver vivants, c'est de comprendre enfi n ce qui est arrivé à Solène et Raphaël. Au risque de réveiller de terribles souvenirs.

******

Puis les cigales ont commencé à chanter et avec  la chaleur,

chercher la fraîcheur d'une belle  source et à l'ombre du tilleul se laisser bercer

Montages11

C’est à un véritable voyage au coeur d’une Provence  rayonnante malgré les blessures de l’Histoire que nous convie  Françoise Bourdon dans ses deux grandes sagas familiales  Le Mas des Tilleuls et Le Moulin des Sources.
De la Drôme provençale à Marseille et à Digne au temps  du coup d’État de Louis-Napoléon Bonaparte, Le Mas  des Tilleuls raconte le combat de Jean-Baptiste, fils banni,  pour reconquérir ses droits sur le mas qui l’a vu naître.
Le Moulin des Sources est l’histoire d’un secret, celui de  Noëlie, dont la famille de papetiers, à Fontaine-de-Vaucluse,  sera durement frappée par le terrible séisme de 1909.
Un homme perdu, nouvelle inédite, nous emmène dans  le Luberon, au lendemain de la Grande Guerre, sur les pas  d’Antoine, en quête de son passé perdu.
Autant de destinées fortes et exemplaires, tissées de drames  et de bonheurs, sur cette terre provençale baignée par  la lumière intense du midi.
*****

Faire ensuite un voyage au coeur de la France et dans le temps

Montages13

Dans une petite ville du Berry, écrasée par la chaleur de l'été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond 'une caserne déserte.
Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit.
Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère.
Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes.

Trois personnages et, au milieu d'eux, un chien, qui détient la clef du drame ...

Plein de poésie et de vie, ce court récit, d'une fulgurante simplicité, est aussi un grand roman sur la fidélité.
Être loyal à ses amis, se battre pour ceux qu'on aime, est une qualité que nous partageons avec les bêtes. Le propre de l'être humain n'est-il pas d'aller au-delà et de pouvoir aussi reconnaître le frère en celui qui vous combat ?

*******

"séjour" très agréable qui m'a permis de plonger dans le tréfonds de l'âme humaine

avec cet énorme thriller psychologique si captivant 

Montages9

Maman disait de moi que j'étais un ange.
Un ange tombé du ciel.
Ce que maman a oublié de dire, c'est que les anges qui tombent ne se relèvent jamais.
Je connais l’enfer dans ses moindres recoins.
Je pourrais le dessiner les yeux fermés. Je pourrais en parler pendant des heures.
Si seulement j’avais quelqu’un à qui parler…

Tama est une esclave. Elle n’a quasiment connu que la servitude.
Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer.
Une rencontre va peut-être changer son destin…

Frapper, toujours plus fort.
Les détruire, les uns après les autres.
Les tuer tous, jusqu’au dernier.

Gabriel est un homme qui vit à l’écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures.
Un homme dangereux.
Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique.
Qui est-elle ? D’où vient-elle ?

Rappelle-toi qui tu es. Rappelle-toi, vite !
Parce que bientôt, tu seras morte.

****

Je n'en suis ressortie que pour mieux essayer de ne pas se laisser piéger dans la toile de l'araignée...

Montages14

Nul n'est à l'abri de la folie. Sophie, une jeune femme qui mène une existence paisible, commence à sombrer lentement dans la démence: mille petits signes inquiétants s'accumulent puis tout s'accélère. Est-elle responsable de la mort de sa belle-mère, de celle de son mari infirme ? Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres dont, curieusement, elle n'a aucun souvenir. Alors, désespérée mais lucide, elle organise sa fuite; elle va changer de nom, de vie, se marier, mais son douloureux passé la rattrape...

Les ombres de Hitchcock et de Brian de Palma planent sur ce thriller diabolique.

Avec "Robe de marié", dont on comprendra le titre dans les dernières pages, Pierre Lemaitre livre un polar parfaitement orchestré où le mal n'épargne personne. 
Allan Kaval, Marianne

******

Il me fallait retourner dans des contrées plus radieuses

La couverture surprend mais je connais le talent de l'auteure 

Montages

"Dans les maternités, d'après moi, il n'y a que des princesses et des princes charmants, dans les petits berceaux en plastique. Pas un seul nouveau-né qui soit découragé, déçu, triste ou blasé. Pas un seul qui arrive en se disant: Plus tard, je bosserai en usine pour un salaire de misère. J'aurai une vie de chiotte et ce sera super. Tra-la-lère." 
Après le succès de "La tête en friche", adapté au cinéma par Jean Becker, Marie-Sabine Roger nous raconte, avec chaleur et drôlerie, une histoire d'une justesse rare sur notre époque.

*****

et en effet, cette lecture fut un véritable bain de bonheurs simples...

revivifiante  ! J'en avais grand besoin

La fin de l'été arrive et me voilà à contempler les surfeurs sur l'océan Altantique.

l'apparence du bonheur  mais sous l'eau  ?

Montages12

Forts de leurs études brillantes, de leur famille convenable et convenue, de leur beauté radieuse et de leur maîtrise du surf, Thadée et Zachée ont cru que l’été serait sans fin. Que la vie se passerait à chevaucher les vagues, entre jaillissements d’embruns et poudroiements de lumière. Mais en mutilant sauvagement Thadée un requin-bouledogue le prive de l’existence heureuse à laquelle il semblait voué : il est devenu un infirme. La bonne santé des uns, la sollicitude des autres le poussent à bout. Et le révèlent à lui-même jaloux, envieux et même : psychopathe. Ainsi va-t-il commencer par assassiner son frère Zachée dont il ne supporte plus les exploits de surfeur. La mort de Zachée, camouflée en accident, va être le coup de grâce pour cette famille conventionnelle que l’accident puis l’attitude de Thadée avaient passablement ébranlée et qui dès lors plonge dans la folie. 

Rébecca Lighieri, qui écrit aussi sous le nom d’Emmanuelle Bayamack-Tam, restitue avec une grande vraisemblance l’atmosphère du surf et des surfeurs. Mais à cette atmosphère elle ajoute la tension d’un thriller parfaitement mené, terrorisant à souhait et sanglant comme il faut. Elle prend un plaisir communicatif à s’acharner sur les mensonges, les conventions sociales, les simagrées qu’elle démonte avec une joyeuse cruauté à quoi s’ajoute une efficacité narrative et dramatique qui montrent que son talent se joue des genres et des registres.

****

J'ai lu encore d'autres romans mais ce sont ceux là qui ont marqué mon été 2018.

Les avez-vous lus ? vous ai-je donné envie de les lire ? je l'espère

Vous voulez en savoir plus, d'autres avis, allez consulter Babelio

A bientôt pour de nouvelles aventures : randos, couture, broderies, lectures ?

Je ne sais pas encore...