"Un livre est une fenêtre par laquelle on s'évade" Julien Green

***************

Ce n'est pas un roman tel qu'on peut le concevoir.

Avec, "Lorsque j'étais quelqu'un d'autre" de Stéphane ALLIX,

J'ai traversé le temps et l'espace en visitant des époques et des pays plutôt sombres. J'ai ouvert des portes, suivi des chemins de réflexion sur l'Homme (avec un grand H).

Il vous faut lire ce livre en "occultant", si cela vous gêne, la dimension spirituelle et vous plonger dans l'enquête (passionnante comme l'écrit Boris Cyrulnik). Ce n'est d'ailleurs pas vraiment non plus une enquête mais plûtot une quête identitaire.

Dans la brume du temps passé, ce sont commes les flashs d'un appareil photo qui vous éblouissent...

Ce livre est chargé d'Histoire tout d'abord (elle aussi avec un grand H - très bien documentée et vérifiée par l'auteur), puis de sensations, de sentiments, de réflexions et enfin de petites histoires : celles des choix et des actes de "tout-un-chacun". Ces mêmes choix et actes qui, au quotidien,  nous semblent anodins et qui pourtant ont constuit le monde d'hier, façonnent celui d'aujourd'hui et ouvrent celui de demain...

Comme moi, vous ne sortirez pas indemne de cette lecture mais vous aurez peut être aussi,

cette étrange sensation d'avoir grandi.

Montages26

L'auteur, Stéphane ALLIX est une personne très médiatisée que je ne connaissais pas jusqu'ici.

Vous pouvez lire le résumé, d'autres avis et  des extraits :  ICI 

**** 

Je terminerai avec cette citation d'Herman Hesse qui complète ici,

celle de J. Green (voir en haut de l'article)

"La lecture doit nous permettre de reprendre solidement en mains notre propre destin avec davantage de conscience et de maturité"

**** 

J'attends vos avis, vos commentaires

J'essaierai de venir partager plus souvent mes lectures "coups de coeur" avec vous

A très bientôt